Les Bases: Conclusion

Résumé

Dans cette partie nous avons pu configurer une connexion basique à une base de données Oracle en utilisant la librairei OCI_12 pour PHP. Cette librairie est fournie par oracle, il est intéressant de l’utiliser préférablement à PDO OCI.

Une fois connecté nous avons vue comment effectuer une requête adaptée à la version de base de données dans laquelle la cible se trouve et comment formatter lal sortie de cette requête.

Au delà ce ces considérations d’interraction entre PHP et Oracle, des recommendation d’organisation du code et de manière de le commenter ont été prescrites, elles n’ont pas prétention à servir de référence, cependant elles persmettent, une fois leur logique expliquée, une maintenabilité accrue du code. Certains, à tort ou à raison, feront savoir qu’il est préconisé d’utiliser des espaces de noms (namespaces pour les anglophones bornés) et je dirais que oui, mais c’est une surcouche qui pour le moment me semble amener plus de confusion que de lisibilité. Les espaces de noms seront donc abordés et utilisés par la suite.

Que faire de tout cela ?

Le première réponse est « pas grand chose ». En effet, il est ici plus question de méthodes que de règles, cependant le code diffusé sur notre gitlab (Chapitre-0005) est exploitable et intégrable facilement à une application qui partirait de 0.

Ensuite ?

Ensuite des sujets plus en relation avec la programmation web vont être abordés comme comment gérer un référentiel de bases de données, comment faire un peu d’UX (amélioration de l’expérience utilisateur), la dataviz, la gestion des caches … Doucement, je fais ça le week-end et le soir et, de fait, ça avance doucement.