Taille des BDD dans ASM, asmcmd ou SQL ?

choose

Lorsqu’on utilise un OS classique avec un filesystem bien fait trouver la surface des bases de données est assez aisé. Cependant déterminer la Taille des BDD dans ASM est un peu moins évident.

Par exemple :
Mon ami le N2 m’a appelé en panique : Oulalalalaaaaaa, y’a pu d’place sur +DATA, quoi qu’on fait ?
C’est à peu près à ce moment là, si ce n’était déjà fait, que l’on regrette d’utiliser ASM.

(suite…)

Scripts SQL

Modifications du paramétrage Oracle.

Comment faire ?

La requête suivante permets de trouver l’historique des modifications du paramétrage Oracle qui a pu être effectué au niveau de l’instance dans et stocké dans AWR. La rétention des informations est donc équivalente à celle de rétention des snapshots. Si vous utilisez un AWR Warehouse, potentiellement, vous conservez cet historique depuis son initialisation.

select eit
     , param
     , last_val
     , cur_val
     , is_def
  from ( select end_interval_time eit
              , parameter_name param
              , lag ( value, 1 ) over ( partition by dbid, instance_number, parameter_hash order by snap_id) last_val
              , value cur_val
              , isdefault is_def
           from dba_hist_parameter natural join dba_hist_snapshot
          where dbid = :dbid )
 where last_val != cur_val 
   and last_val is not null
/

En complément

La requête nécessite que la variable DBID soit positionnée afin pouvoir requêter aussi bien la base locale que le reository AWR Warehouse. En local on positionnera la bind variable de la manière suivante :

var dbid number

exec select dbid into :dbid from v$database 
/

Quelle utilité ?

Avoir l’historique des modifications du paramétrage Oracle permet, surtout lorsqu’on travaille à plusieurs sur une même base de données, d’apporter des éléments de réponse à la question : « Pourquoi mon appli marche-t-elle moins bien depuis 12 jour ? ». Donc savoir accéder à ces informations est une aide précieuse surtout lors d’interventions occasionnelles.

My Oracle Support - Créer un profile SQL avec des hints

Dates des mises à jour dans les SR, les afficher !

Le souci

Les dates des mises à jour dans les SR sur My Oracle Support sont indiquées de manière très vague ( 1 minute ago, + 1hour ago, +3 month ago … ). Dans ces conditions il est difficile de se référer à une date précise pour communiquer à l’ingénieur auquel on parle. Que ce soit pour évoquer une information déjà passée ou citer une réponse déjà obtenue. Afin de modifier ce comportement il faut se rendre dans l’onglet « Settings » et choisir le sous-menu « Personalization ». C’est à partir de ce moment que l’on se sent un petit peu désemparé …

(suite…)

Trouver les informations basiques d’une base Oracle à laquelle on est connecté

La requête

SELECT SYS.UTL_INADDR.get_host_address      IP_ADDR
     , SYS.UTL_INADDR.get_host_name         HOSTNAME
     , SYS.DBMS_UTILITY.CURRENT_INSTANCE    INST#
     , SYS.DBMS_UTILITY.port_string         OS
     , platform_id
     , platform_name
     , name
     , DB_UNIQUE_NAME
     , DBID
     , current_scn
     , decode ( parallel, 'YES', 'RAC', 'NOT RAC') IS_RAC
from v$database natural join v$instance;

Le résultat (splitté pour une meilleure lecture)

IP_ADDR                      HOSTNAME     INST# OS                   
---------------------------- ------------ ----- -------------------- 
fe80::4b5:7ff9:2cca:6ca8%3   ALPHAORIOJO      1 IBMPC/WIN_NT64-9.1.0 

PLATFORM_ID PLATFORM_NAME                  NAME       DB_UNIQUE_NAME 
----------- ------------------------------ ---------- -------------- 
         12 Microsoft Windows x86 64-bit   OJOTST     ojotst     

        DBID CURRENT_SCN IS_RAC
------------ ----------- --------
  2831882428     8207733 NOT RAC

C’était pourtant pas si compliqué !

Changer la fréquence et la rétention des snapshots AWR

La procédure à utiliser :

PROCEDURE MODIFY_SNAPSHOT_SETTINGS
 Argument Name                Type                    In/Out Default?
 ---------------------------- ----------------------- ------ --------
 RETENTION                    NUMBER                  IN     DEFAULT
 INTERVAL                     NUMBER                  IN     DEFAULT
 TOPNSQL                      NUMBER / VARCHAR2       IN     DEFAULT 
 DBID                         NUMBER                  IN     DEFAULT
  • RETENTION s’exprime en minutes (minimum 1 jour, maximum 100 ans)
  • INTERVAL s’exprime en minutes (minimum 10 minutes, maximum 1 an)

La commande (1 snap toutes les 15 minutes, 2 semaines de rétention):

begin
 dbms_workload_repository.modify_snapshot_settings( 60*24*14, 15 );
end;
/

C’était pourtant pas si compliqué !

Vérifier le dernier PSU appliqué PSU sur Oracle

La commande

select * from registry$history
/

Le résultat (11.2.0.4 PSU 1 )

ACTION_TIME                    ACTION                         
------------------------------ ------------------------------ 
29-JAN-15 10.38.47.581603 AM   APPLY                          

NAMESPACE                      VERSION     ID COMMENTS        
------------------------------ ---------- --- --------------- 
SERVER                         11.2.0.4     1 PSU 11.2.0.4.1  

BUNDLE_SERIES
------------------------------
PSU

C’était pourtant pas si compliqué !

SQLPlus l(e seul)’outil qu’il vous faut pour administrer vos bases de données Oracle

Cet article est repris d’un ancien blog et fusionné avec un autre

SQLPlus est l’outil incontournable du DBA Oracle. Même si beaucoup n’utilisent que des interfaces graphiques, il arrive un moment ou un autre où il doit se connecter à une machine qui ne propose pas cette commodité et dès lors, l’outil basique, livré avec le moteur, devient un passage obligé voire incontournable ou presque.

Je liste ici quelques trucs, astuces, commandes qui permettent d’utiliser SQLPlus de manière sympathique et sans trop de prise de tête.

(suite…)

Calcul des statistiques

Afficher les valeurs des paramètres utlisés par défaut par dbms_stats

col sname for a30
col SPARE4 for a50

select SNAME, spare4 from SYS.OPTSTAT_HIST_CONTROL$ ;

SNAME SPARE4
------------------------------ --------------------------------------------------
SKIP_TIME
STATS_RETENTION
TRACE 0
DEBUG 0
SYS_FLAGS 1
CASCADE DBMS_STATS.AUTO_CASCADE
ESTIMATE_PERCENT DBMS_STATS.AUTO_SAMPLE_SIZE
DEGREE NULL
METHOD_OPT FOR ALL COLUMNS SIZE AUTO
NO_INVALIDATE TRUE
GRANULARITY AUTO
AUTOSTATS_TARGET AUTO

12 rows selected.

Les valeurs ici ne sont déjà pas les valeurs utilisée par oracle par défaut, NO_INVALIDATE a été modifiée

Ecrire une procédure de calcul des statistiques

Pour un client, j’ai écrit très rapidement cette procédure de calcul de statistiques. Très (trop) imparfaite

create or replace procedure sys.calc_stats is
/*
* Procédure de calcul des statistiques ****************************
*
* Les statistiques son calculees sur les tables dont le cumul des modifications
* (insert / delete / updates) dépasse 5% du volume de la table. Elle invalide
* les plans en memoire et ignore ertains utilisateurs. Son parallelisme est de 4
* et les statistiques ne sont pas calculees sur les index de la table
*
* ******************************************************************************
* Version 1.0 pour ************ sur ORA 102040
* ******************************************************************************
*/
begin
for c in (
select tm.table_name tbn
, t.owner tbo
from ( select table_name
, table_owner
, sum(inserts) inserts
, sum(deletes) deletes
, sum(updates) updates
from dba_tab_modifications
where table_owner not in ( 'SYS', 'SYSTEM', 'SYSMAN', 'TOOLS'
, 'DBSNMP', 'ANONYMOUS', 'WMSYS', 'GOLDENGATE'
, 'XDB', 'TOAD', 'OUTLN', 'TSMSYS', 'ORDSYS')
group by table_name, table_owner ) tm
inner join dba_tables t
on ( t.owner=tm.table_owner
and t.table_name=tm.table_name )
where 1=1
and t.owner not in ( 'SYS', 'SYSTEM', 'SYSMAN', 'TOOLS'
, 'DBSNMP', 'ANONYMOUS', 'WMSYS', 'GOLDENGATE'
, 'XDB', 'TOAD', 'OUTLN', 'TSMSYS', 'ORDSYS')
and (tm.inserts+tm.updates+tm.deletes)/(nvl(t.num_rows,0)+1) > 0.05
order by nvl(t.num_rows,0) asc )
loop
dbms_stats.gather_table_stats(c.tbo, c.tbn, null, null, null, 'for all indexed columns size repeat', 4, 'ALL', FALSE, null, null, null, FALSE );
end loop;
end;
/

Manque du paramétrage et de l’automatisme

Paramétrage
  • seuil de calcul
  • no_invalidate
Automatismes
  • Echantillonnage
  • Cascade

A faire évoluer donc …

Package de diagnostique pour les undotbs

Les scripts se basent sur l’activité AWR pour faire leur diagnostique, en toute logique leur utilisation est soumise à licence.

set serveroutput on 

DECLARE
tsn VARCHAR2(40);
tss NUMBER(10);
aex BOOLEAN;
unr NUMBER(5);
rgt BOOLEAN;
retval BOOLEAN;
BEGIN
retval := dbms_undo_adv.undo_info(tsn, tss, aex, unr, rgt);
dbms_output.put_line('Undo Tablespace Is: ' || tsn);
dbms_output.put_line('Undo Tablespace Size Is: ' || TO_CHAR(tss));

IF aex THEN
dbms_output.put_line('Undo Autoextend Is Set To: TRUE');
ELSE
dbms_output.put_line('Undo Autoextend Is Set To: FALSE');
END IF;

dbms_output.put_line('Undo Retention Is: ' || TO_CHAR(unr));

IF rgt THEN
dbms_output.put_line('Undo Guarantee Is Set To: TRUE');
ELSE
dbms_output.put_line('Undo Guarantee Is Set To: FALSE');
END IF;
END;
/

Résultat

Undo Tablespace Is: UNDOTBS1
Undo Tablespace Size Is: 32768
Undo Autoextend Is Set To: TRUE
Undo Retention Is: 900
Undo Guarantee Is Set To: FALSE

Estimer le meilleur paramétrage pour « undo_retention » Entre 2 dates

SELECT  dbms_undo_adv.best_possible_retention(SYSDATE-1/24, SYSDATE)
FROM dual;

En général

SELECT  dbms_undo_adv.best_possible_retention
FROM dual;

Entre 2 snapshots AWR

SELECT dbms_undo_adv.best_possible_retention(10, 20)
FROM dual;