Oracle 12c est sortie … heuu et alors ?

On l’attend plus au moins depuis une bonne année, cette fois ça y est, les premières versions publiques sont sorties et disponibles sur le site d’oracle à leur emplacement habituel (downloads, oracle database … oui j’accepte les conditions d’usage et hop je télécharge pour peu que je sois membre d’OTN sur lequel l’inscription n’engage à rien.) Donc Oracle Database 12c c’est ici que ça se passe.

Que retenir de cette sortie ?

Vu de ma fenêtre peu de choses vont bouleverser la 12c ne va pas chambouler le monde de la base de données d’ici la fin de l’année ni dans les deux ou trois prochaines années simplement parce que les progiciel ne vont pas être validés sur cette version en deux jours (ni deux mois) et que deux ou trois modifications de code incitent à la prudence.

Plans auto adaptifs

Oracle promet avec cette version 12, des statitiques calculées sur les colonnes à la volées qui pourront influer sur le plan d’exécution au niveau des modes de jointures. Sur le papier c’est formidable mais il faudra laisser la fonctionnalité vivre un peu avant de lui fournir quelques requêtes de BI un peu velues qui pourraient bien se mettre à dériver sec du fait de l' »amélioration ».

Nouveaux histogrammes

Oracle revoit ses statistiques en calculant différemment ses histogrammes. On garde encore un souvenir ému du passage en 10g et du calcul automatique des histogrammes sur certaines colonnes … Un nouveau changement dans le domaine est donc à tester longuement et avec circonspection

Une nouvelle database console

Là j’arrête de grincher, c’est du pur plaisir les lourdeurs des précédentes sont presqu’oubliées, apex est là et sert efficacement les pages d’administration de la base. Non je ne regrette vraiment pas le db console 11g.

Des varchar2 de 4k

Enfin PL/SQL et SQL connaissent le même type varchar2 … Je ne commente pas plus loin, il était plus que temps.

Et plein de nouvelles options

Comme plugable database (soit vous savez ce que c’est, soit vous vivez dans une grotte). Qui dit option dit payant. Et qui dit nouvelle fonctionnalité dit nouveaux bugs … encore une fois prenons notre temps, la précipitation ménerait certaimenement à l’explosion.

En résumé (ça va faire mal1) En conclusion

C’est le moment de se précipiter sur le téléchargement pour faire un maximum de tests avant que la version n’arrive en production. Alors tous à vos Linux ou à vos Solaris (la 12c n’étant pour l’instant disponible que sur ces deux plateformes) téléchargez, installez et amusez vous. Larry Ellison annonce la version comme une réponse directe à SAP Hana elle est donc censée développer de la performance en veux-tu en voilà, à nous de la pousser dans ses retranchements !


  1. En résumé En conclusion est un chanson qui a été interprétée par F. Hardy et J.P. Madère